Public Eye Awards

Les pratiques commerciales irresponsables sous le feu des projecteurs

Plus de 60’000 personnes ont participé au dernier vote en ligne. Le résultat est sans appel: Chevron remporte le Public Eye Lifetime Award!

Et le Public Eye Lifetime Award revient à…

Chevron avait déjà reçu le Prix du jury en 2006 dans la catégorie «environnement», pour avoir pollué de grandes surfaces de forêts vierges, jusque-là préservées, dans le nord de l’Equateur. A l’heure actuelle, l’entreprise refuse d’assumer ses responsabilités pour l’une des pires catastrophes environnementales jamais survenues. Malgré un combat juridique de plus de vingt ans, Chevron continue de se soustraire à ses responsabilités. Ce cas montre que les multinationales comme Chevron ne menacent pas seulement les efforts des plaignants, mais mettent également en péril le droit de tous les êtres humains à obtenir réparation lorsque leurs droits fondamentaux ont été bafoués par des entreprises.

En savoir plus sur la nomination de Chevron…

Le Public Eye Lifetime Award

Violations des droits humains, mauvaises conditions de travail, atteintes à l’environnement, manque de transparence ou corruption… Au cours des quinze dernières années, le Public Eye a dénoncé les pratiques commerciales d’entreprises irresponsables afin qu’elles sentent la pression de la société civile. Il a offert une tribune pour faire entendre les revendications des ONG s’opposant à ces pratiques scandaleuses.

Après la 16ème édition du Public Eye et dix remises de prix, nous avons tiré le bilan final de cette campagne en janvier 2015 et décerné l’ultime prix de la honte, le Public Eye «Lifetime Award». A partir de la liste des anciens lauréats représentés dans la «galerie des horreurs», notre jury d’experts a sélectionné six entreprises pour un dernier vote en ligne. Du 19 novembre 2014 au 22 janvier 2015, plus de 60’000 personnes du monde entier ont ont participé au vote en ligne pour désigner le lauréat du dernier «Public Eye Award». C’est finalement le géant pétrolier états-unien Chevron qui a eu le triste privilège de recevoir un second prix de la honte. Un grand merci à toutes celles et ceux qui ont participé et appelé leur entourage à voter!

Conférence de presse et cérémonie de clôture

Le vendredi 23 janvier 2015, la conférence de presse du Public Eye Lifetime Award, suivie d’une cérémonie de clôture, s’est déroulée à Davos. Journalistes, personnalités et représentants d’ONG partenaires: plus de 100 personnes étaient présentes à l’hôtel Montana de Davos pour assister à la remise du prix de la honte superlatif, et pour faire leurs adieux au Public Eye.

Les légendaires «Yes Men», superstars américaines d’un groupe de protestation d’envergure mondiale, ont présenté en exclusivité leur foudroyant «Requiem pour le WEF». Le député au Parlement européen Sven Giegold, co-fondateur d’Attac Allemagne, est revenu sur quinze années de critique de la mondialisation. Finalement, plusieurs intervenant-e-s de renom ont participé à un débat sur la responsabilité des entreprises, dont l’ancienne organisatrice du Forum social mondial Anannya Bhattacherjee, le directeur exécutif du WEF Adrian Monck, et Andreas Missbach, membre de la direction de la Déclaration de Berne.

En savoir plus sur la conférence & cérémonie de clôture à Davos

Et ensuite?

Les Public Eye Awards avaient pour mission de contribuer à une plus grande justice sociale et écologique. Ils ont mis en évidence la nécessité d’établir des mesures efficaces et contraignantes pour que les entreprises se montrent plus responsables, un objectif qui sera désormais poursuivi au niveau politique.

Récemment fondée, l’association «Initiative pour des multinationales responsables» prévoit le lancement d’une initiative populaire. Celle-ci vise l’établissement de normes juridiquement contraignantes pour que les entreprises suisses soient tenues de respecter les droits humains et les standards environnementaux partout dans le monde. Cette association, dont font partie la Déclaration de Berne et Greenpeace, rassemble plus de 50 organisations de défense des droits humains, de coopération au développement, de protection de l’environnement, d’œuvres de bienfaisance, d’organisations ecclésiastiques et de syndicats.

Etaient nominées pour le Public Eye Lifetime Award…

Chevron

4_MG_4315

En 2006, Chevron a reçu le Prix du jury («Public Eye Jury Award») dans la catégorie «environnement», pour avoir pollué de grandes surfaces de forêts vierges, jusque-là préservées, dans le nord de l’Equateur.

En savoir plus

Glencore

7_Zambie part2 192_Gallet

En 2008, Glencore a reçu le Prix du jury pour ses pratiques commerciales irresponsables et opaques en Colombie.

En savoir plus

Dow Chemical

2_Union_Carbide_368

En 2005, l’entreprise Dow Chemical a reçu le Prix du jury dans la catégorie «droits humains» pour l’énergie consacrée à tirer parti de toutes les lacunes possibles lui permettant de fuir ses responsabilités dans la catastrophe de Bhopal.

En savoir plus

Gazprom

Gazprom Pictures (2)

Gazprom a reçu le Prix du public en 2014 en raison de ses projets de forage pétrolier en Arctique.

En savoir plus

Walmart

1_Bville action

En 2005, Walmart a reçu le Prix du jury dans la catégorie «droits du travail» pour son mépris des droits humains et des droits du travail sur sa chaîne d’approvisionnement, dans des pays comme le Lesotho, le Kenya ou la Thaïlande.

En savoir plus

Goldman Sachs

1_Goldman Sachs_Headquater_NY_Manhattan

Goldman Sachs a reçu en 2013 le Prix du jury pour sa responsabilité dans la crise de la zone euro.

En savoir plus